• (514) 694-0013 [EXT. 224]

Avocat en droit immobilier
et en vices cachés à Montréal

Que vous achetiez ou vendiez une maison, vous pourriez faire face à des situations qui exigent une réaction rapide.

Si vous avez vendu votre maison ou envisagez de le faire, sachez que des réclamations peuvent vous être adressées des mois ou même des années après la vente, qu’il s’agisse d’infiltration d’eau par le toit, de fuites ou de fissures dans les fondations, de pyrite, etc. Même si vous n’étiez pas au courant des vices quand la vente a eu lieu. Soyez proactif et prudent : consultez afin de vous protéger.

Si vous avez acheté une maison, vous disposez sans doute de recours par rapport aux vices cachés qui la rendent inadéquate ou qui auraient fait en sorte que vous l’auriez payé moins cher pour faire faire effectuer les réparations qui s’imposaient. Dès que vous avez connaissance d’un vice, vous devez obtenir un avis juridique immédiatement pour éviter la prescription et ne pas compromettre vos droits.